25 octobre 2016

Une frolie dans le nouveau clip "J'imagine" de Kemit



Nous nous étions croisés à plusieurs reprises après une prestation de Slam, lors d’un rendez-vous professionnel et plus récemment lors la marche avortée de la diaspora gabonaise à Dakar en soutien à la situation post-électorale du Gabon. J’étais loin « d’imaginer » que quelques temps plus tard je ferai partie des visages de son tout nouveau clip vidéo, dont le titre "J'imagine" est issu de l’album Bilime.

Connaissez-vous Kemit ? 

Rien que son nom d’artiste, révélateur et non pas choisi au hasard « j’imagine », nous en dit déjà beaucoup sur ses influences, ses valeurs, ses convictions et ses inspirations. Ayant du mal à me décrire moi-même, je ne vais donc pas me lancer dans un exercice périlleux qui consisterai à vous le présenter alors, je vais tout simplement vous laisser le découvrir à travers ses mots et sa musique...


Pour en revenir au clip, c’est à la suite d’un rendez-vous professionnel où je démarchais l’artiste, non pas pour sa casquette de slameur mais de designer, que nous avons entamé une conversation autour de la beauté noire et des cheveux crépus. Orientation plutôt prévisible lorsque la personne à qui je m’adressai avait les cheveux crépus et arborait de belles nattes. Kemit, le guerrier Bantu, comme il se définit lui-même, porte fièrement ses cheveux crépus ! Et pour vous faire une petite confidence, dont vous vous en doutez « j'imagine ! », nous les frolies, on adore ! :)



Kemit en compagnie de Grand Corps Malade - Source : www.kemit-officiel.com
De fil en aiguille nous avons gardé le contact. Kemit me proposait par la suite de participer au tournage de son nouveau clip. Hésitante au début j’avoue, aimant ma vie de taupe (rire), c’est à la lecture du scénario et d’une scène en particulier que j’allais jouer_aussi brève allait-elle être_ que je fus finalement convaincue.

 La scène de l'affiche

Cette scène a été comme une piqûre de rappel. Il n’y a pas si longtemps, les afro-descendants luttaient pour leurs droits et Nina Simone, figure emblématique de cette lutte bien que violente, chantait Four Women, un titre qui dépeint les caractéristiques de beauté de 4 femmes d’origines diverses, mais qui parle aussi et surtout de la fierté d’être une femme afro-américaine, d’être une femme noire avec ses attributs. L'un de ces derniers dont on aime parler et qui nous rassemble ici, c’est le cheveu crépu. Comme nous aimons le dire, toutes les beautés se valent et il est dommage de constater que ce cheveu soit encore sujet à controverses et polémiques aujourd'hui.


La scène ne dure pourtant que quelques secondes, mais représente beaucoup pour moi. Cette scène c'est mon quotidien, c'est le combat d'une frolie qui, comme Nina Simone, ne s'achèvera peut être pas de mon vivant. Toutefois, « j'imagine » que chaque petites actions menées en faveur de ce mouvement, seront les pierres qui serviront à changer peu à peu les préjugés liés aux cheveux crépus.



Sur ce, si vous ne l'avais pas encore vu, je vous laisse découvrir le clip "J'imagine" de l'album Bilime, disponible entre autre sur MusikBe.com, Deezer et Itunes.



Facebook : @Kemit.Officiel
Instagram : @kemit_officiel

LP.

4 octobre 2016

Aventure de locksée...New style, new life !

Nangèn déf* les Frolies !

Comme vous le savez, le 15 février 2015, j'avais décidé de me lancer dans une aventure de locksée. D'ailleurs, je l'avais déjà annoncé dans cet article sur mon retour au naturel. Porter mes cheveux naturels a délié la langue de beaucoup de détracteurs dans mon entourage et dans le milieu professionnel. Mes proches m'ont fortement déconseillé de peur que je perde mon travail ou de ne pas faire carrière dans le milieu de la communication où l'apparence est très importante. Mais tout cela ne m'a pas stoppé.

J'avais toujours rêvé d'avoir des dreadlocks et je n'ai jamais osé à cause du regard que l'on porte sur les personnes qui en ont, surtout sur les femmes. Cependant, dès lors que j'avais franchi le cap du retour à mes cheveux crépus plus rien ne pouvait m'arrêter. Malgré les préjugés et clichés collés aux dreadlocks (consommation de marijuana, paresse de s'occuper de ses cheveux, puanteur, etc), j'étais plus que déterminée, étant déjà familière aux stéréotypes dans mon combat de féministe.   
   

La gentille Amina qui travaillait dans le salon Elle Emoi de Fass m'a beaucoup aidé dans cette aventure. On a relevé le défi ensemble en commençant les locks avec des tortilles. Ce qui n'était pas chose aisée car j'avais des cheveux courts et très fins. Une fois les coils fait, je suis restée un mois sans me laver les cheveux mais juste les vaporiser de temps en temps. Hum ça devait sentir mauvais vous allez me dire lol...Mais non j'aérais beaucoup les cheveux. 

Pendant presque six (6) mois c'est Amina qui s'en occupait : shampoing et reprise des racines. Par la suite j'ai pris la relève avec les conseils de quelques amies locksées et aussi grâce à des astuces et tutoriels du net. Maintenant je fais les reprises toute seule avec une pince U cheveux. Une technique apprise par une amie locksée.

Différentes étapes d'évolution

J'ai entendu du tout au début, des moqueries (tu as une petite tête ça t'ira pas) mais aussi des compliments (venant plus souvent des hommes). J'adorais me promener à Sandaga avec mes babylocs qui ne passaient pas inaperçus aux yeux des "Baye Fall" d'où le surnom qu'ils me donnaient "Yaye Fall". Aussi, de temps en temps, pour protéger mes minuscules lianes des mauvaises langues, je mettais des foulards. Pour changer de styles, j'ai fais des vanilles et des braid box à l'intervalle de 6 mois. Des coiffures protectrices qui n'ont pas plu à mes admirateurs. Selon eux, ces rajouts de mèches fragilisent les locks et les cassent. Une expérience que je ne compte pas renouveler pour le moment.

BraidBox on Babylocks

Côté soin, je fais au feeling. Dans mon vapo c'est eau + huile de coco + huile d'amande douce; pour mes tempes dégarnies je continue avec l'huile de ricin que j'alterne avec le sérum Palmer's dont je vous parlais ICI. Tout récemment j'ai commencé à tester le masque et le conditionner de Shea moisture- superfruit complex 10-in-1. Pour le moment ce n'est que du bonheur, mes cheveux adorent! Certains me disent que mes babylocks ne poussent pas trop mais je leur réponds toujours que la longueur est dans la patience !!! 

Longueur actuelle /octobre 2016

Mon prochain challenge sera de faire une teinture sur les pointes. N'hésitez pas à partager vos conseils d'entretiens et de soins. 
Locksément in love !!

Ba bénène yoon / A bientôt 

*Comment allez-vous?

29 septembre 2016

Retour sur Le Faby 2016

Il y a presque 3 mois, plus précisément du 3 au 5 juin 2016, a eu lieu à Dakar la 1ere édition du Festival des Youtubeurs et blogueurs africains sous le sigle le Faby. Les organisateurs ont ainsi réuni des blogueurs venus de plusieurs pays africains, entre autres : Kenya, Ghana, Nigéria, Côte D’Ivoire, Togo, Bénin, Cameroun et évidemment du Sénégal. Durant un weekend, des panels sur différentes thématiques, des cocktails et du réseautage ont pu se faire à la place du Souvenir.

Usfie avec toutes les panélistes Mode & Beauté - pris par la blogueuse mode Estelle (Modern et Chic)

Les Frolies de Mahité étaient invitées par les organisateurs pour échanger avec un panel de youtubeuses et blogueuses sur les thématiques mode et beauté. Le panel était composé des vlogueuses cheveux et beauté sénégalaises Agnes en ligne et Lecterfro ainsi que la blogueuse mode béninoise Estelle + Les frolies de Mahité. Cet échange a eu lieu le dimanche qui était le dernier jour du festival.

Place du Souvenir lors du Faby 2016

C’est dans une salle remplie à 80% par la gente masculine (et oui qui l’eut cru ?) que nous avons présenté tour à tour nos plateformes et les thématiques que nous y abordons. La 2e partie a consisté à répondre aux questions du public. Après les 1eres questions liées au contenu, aux réseaux sociaux, la majorité des questions de notre auditoire a porté sur la monétisation. Au sortir de cet échange enrichissant, j’ai eu tout de même l’impression que le sentiment général était : si tu ne gagnes rien en terme de finance avec ton blog, à quoi te sert- il réellement ? Et pour moi c’est le réel nœud de l’histoire du blogging : oublier la passion, ce qui motive tel ou tel blogueur à écrire à partager. C'est un long débat comme celui du blogueur qui doit forcément être engagé... Ce n'est pas ici que nous en viendrons à bout malheureusement.

Cocktail Coca Cola Africa


Hors mis notre participation à ce panel, il ya eu plusieurs moments intéressants dans la programmation. Le cocktail Coca Cola Africa le samedi. Pour tous les passionnés de communication et marketing c'était pertinent car les représentants de Coca Cola Africa ont présenté leur stratégie sur les Réseaux sociaux.


Qui dit cocktail dit miam miam 

Links not Bombs le dimanche. Organisé par la brillante Micheline Lawson et sa team, une séance de partage de liens a eu lieu ce même dimanche. Les blogueurs présents ont pu présenter à nouveau leur blog, des personnes présentes ont partagé des liens des sites ou projets qu’ils affectionnent. Je dois dire que c’était un des meilleurs moments du Faby selon plusieurs participants présents.



Belle rencontre à l'évènement Links not Bombs. Un des protagoniste de Sandal man avec de beaux locs :)


La partie réseautage & les rencontres tout au long du weekend. En marge des différents panels et discussions, les différents blogueurs, youtubeurs et autres passionnés de la toile ont pu échanger. C’était agréable de pouvoir discuter de près avec des personnes qu’on a l’habitude de voir uniquement à travers nos écrans d’ordinateur ou de téléphone et évidement de faire de nouvelles rencontres.

Usfie avec la blogueuse kenyanne (locsée aussi) Silvia Joki, un de mes coups de coeur de ce Festival

C'était une belle expérience humaine et nous espérons qu'une 2e édition se présentera en 2017 avec encore plus de blogueurs, créateurs de contenus africains et locaux (Sénégal).


Clap de fin, Place du Souvenir



Quelques liens des blogueurs, créateurs de contenu rencontrés (pas pu tout noter)

Elle citoyenne (Cameroun-Sénégal)


Orphélie Thalmas, créatrice de la plateforme culturelle Rythmes d'Afrique (Côte D'Ivoire)

Kinky Eve à l'origine de l'event Links Not Bombs à travers l'agence Pulse (Sénégal)

Estelle, blogueuse mode de Modern et Chic (Bénin)

Aphtal Cissé, blogueur & passionné de photos (Togo)

La superbe blogueuse mode Silvia Joki (Kenya)

La blogueuse/Youtubeuse Beauté & Mode Nancie Mwai (Kenya) 



Corneille Towendo, à l'origine de nombreux podcasts sur l'entrepreneuriat (Bénin/ Sénégal)




Téclaire pour Mahité


9 septembre 2016

Jeu Concours pour la rentrée 2016 ! Jusqu'au 16 Septembre

Voici venu le mois de septembre. C'est la rentrée pour beaucoup de vacanciers, travailleurs et autres mais également pour le blog. Quelle façon de mieux marquer ce mois que de le démarrer (bon même si nous sommes déjà le 9) avec un jeu concours ?

Avant de se lancer dans le règlement, pour celles et ceux qui se souviennent, nous avions fait une publication sur les nouveaux déodorants compressés. Plus précisément à travers la vidéo publicitaire de la page Egérie Dove Afrique. Ayant reçu des produits de la maison mère, nous avons voulu en faire profiter à nos chères frolies à travers un jeu. 



Pour celles qui ne s'en rappelle pas, voici la vidéo de la publicité qui explique les attributs de ce nouveau type de déodorants. Entre autres, ils sont pratiques car plus petits (on peut les transporter facilement), sont plus écologiques et contiennent la même quantité que des déodorants aux formats normaux.

Pour ce jeu, nous avons reçu 3 packs composés de 4 déodorants (Rexona et Axe ou Mon Savon et Axe selon le pack) chacun :  3 pour homme et 1 pour femme. Il y aura donc 3 gagnantes ou gagnants. 

Voici comment participer au jeu :

1- Être fan de notre page Facebook
2- Partager l'article à partir du post Facebook sur vos réseaux sociaux (twitter ou facebook)
3- Laisser en commentaire sous cet article "je participe" et répondre à la question : quel humoriste talentueux interprète le rôle de l'inspecteur Kunta Fail Colombo dans la vidéo publicitaire de Dove ?
4-  Le jeu prend fin le dimanche 11 septembre 2016 à 00H GMT.

NB: Le Jeu est uniquement ouvert aux personnes résidant au Sénégal.

Les gagnantes ou gagnants seront tirées au sort et annoncées le vendredi 16 septembre 2016.

Bonne chance & bonne rentrée

30 juin 2016

#HappyBirthdayVA & retour sur le brunch Hello Dakar de Visiter l'Afrique





Une Afrique vivante, colorée, multiculturelle, riche de paysages à couper le souffle, riche de ses hommes et de ses femmes qui ont marqué l’histoire. En effet, il faudra bien plus que de simples mots pour la définir. C’est cette belle Afrique, loin des maux, des clichés et des préjugés, que le portail web Visiter l’Afrique souhaite promouvoir. D’ailleurs, c’est à travers les histoires et les images aux allures de cartes postales, que des résidents africains ou non, partagent une réalité toute autre que celle dépeinte par les médias. 

On peut dire que le pari est réussi n’est-ce pas ? Rien que leur compte Istagram suffit à nous transporter et à nous donner mille et une raisons de découvrir d’avantage notre continent et à ceux qui n’y ont jamais mis les pieds par crainte de se faire manger par un lion  de visiter enfin l’Afrique.

#HelloDakar !

Après des escales à Douala et Abidjan, c’est à Dakar que Diane Audrey Ngako de nationalité camerounaise, anciennement blogueuse sur Thacrunch (les accros aux blogs connaissent) et fondatrice de Visiter l’Afrique, a convié entrepreneurs, influenceurs, artistes, et amoureux de l’Afrique autour d’un brunch au Phare des Mamelles de Dakar. Parmi les invités on pouvait compter Nanawax, l'activiste Moussokoro Diop et animatrice de Jigenu Senegal, Nihamo du blog Lecterfro, Dakar Lives, les photographes Gadaay, Sopsiak Photography, Chrishouns et Artofpapi entre autres. C’est donc autour d’un verre de bissap et de succulents mets que nous avons pu nous rencontrer, échanger autour de la thématique du tourisme en Afrique et passer de bons moments ensemble.


Ce brunch ! Ahalala les gourmandes comme nous s'en souviendront. On vous le recommande !


Ça promet !

Lorsque Diane s’adressait à nous il y a quelques mois, elle annonçait vouloir quitter le Monde Afrique, média pour lequel elle a été journaliste, afin de s’investir à fond sur sa plateforme (en entendant cela on a juste envie de dire Go Girl! #blackgirlmagic #Slay). Aujourd’hui, c’est chose faite et ce 30 Juin 2016, Visiter l’Afrique célèbre ses deux ans ! #HappyBirthdayVA



Voici la belle histoire d’une jeune entrepreneure dont le rêve est de faire rayonner l’Afrique. Cette histoire inspirante s’écrit aujourd’hui, et s’écrira aussi à l’aide de chacun par le simple geste de poster sur nos réseaux sociaux de belles images taguées #visiterlafrique.

Nous souhaitons donc joyeux anniversaire et plein succès à Diane et à toute l’équipe de Visiter l’Afrique. Suivez son aventure sur Instagram ou twitter. Et pour choisir votre prochaine destination de rêve, faites un tour sur le site ICI.

Vu du phare des Mamelles, Dakar, Sénégal

Mahité.

21 mars 2016

Flash back : le Jotaay des frolies 1ère édition !

Halala lala... Que d'émotions ! Comment vous dire...

Le samedi 12 Décembre 2015 est resté gravé dans nos cœurs grâce à vous ! C'était la première édition du Jootay des frolies (Rencontre ou meetup de la communauté des afro en folie). On murissait ce projet depuis belle lurette et nous l'avons enfin réalisé ! Et ce grâce au concours de femmes extraordinaires qui ont cru en nous, qui ont cru au potentiel de cette rencontre et surtout en l'importance de se retrouver et d'échanger sur des thématiques qui nous touchent particulièrement.

Vous avez été nombreuses à y participer et nous espérons pouvoir bientôt vous concocter un programme aussi alléchant que celui qui s'est tenu le 12 Décembre dernier. Vous êtes nombreuses à nous mettre déjà la pression lol, même si l'organisation d'un événement n'est pas chose facile et cela quel que soit sa taille, sachez que nous avons aussi autant hâte que vous de vous retrouver pour l'édition 2 !

Alors pour celles qui n'ont pas pu faire le déplacement voici les beaux moments que nous avons passé entre femmes mais pas que... Même si ces messieurs ce sont immiscés à la rencontre, on leur dit grand merci pour leur soutien et leurs encouragements !

Le Jootay des Frolies c'était :

- Un stand photo tenu par la talentueuse et prometteuse  Hawo Kane, qui vient d'ailleurs de lancer son blog et que nous vous invitons à suivre !



 


- Des exposants mode, beauté, coiffure et gourmandise. Plus que des exposantes, il y a lieu de le dire, ce sont surtout de jeunes femmes entrepreneures qui ont fait le pari de vivre de leur passion, de valoriser la beauté noire en promouvant des produits du terroir sénégalais ou encore de créer des accessoires de mode made in Sénégal. 



- Un stand coiffure où les participantes désireuses de se faire coiffer pouvaient se faire chouchouter par les mains expertes du salon Belle&Re-belle. 




- Un talk avec comme invitée Minielle Tall, fondatrice des salons Elle'Emoi et Seynabou Thiam, animatrice de la communauté Yaay.sn qui intervenait chacune sur l'entrepreneuriat dans la coiffure et l'estime de soi/éducation des enfants. Un beau panel de femmes inspirantes animé par Gaelle Mongo, journaliste et présentatrice de l'émission 100 pour cent féminine "Ladies Vibe" sur la 102.3.



- Un atelier attaché de foulard dispensé par la passionnée de Moussor (foulard en wolof) Awa Seck. Elle a su nous transmettre l'art d'attaché un foulard avec 3 styles différents.


- Du live painting grâce à une belle rencontre que nous avions faite quelques temps avant l'événement. Comme quoi lorsque vous voulez vraiment réaliser quelque chose, tout l'univers conspire en votre faveur... L'art visuel était donc au rendez-vous tout l'après-midi grâce à Aicha Daffé, une jeune femme sénégalo-britanique en résidence d'artiste à Saint Louis, qui invitait les spectateurs à "Embrasser leurs racines".



Et pour clôturer ce magnifique après midi qui se rapprochait déjà de la tombée de la nuit, une pluie de cadeaux offerts par nos partenaires s'est abattue sur nous ! On ne remerciera jamais assez ceux qui nous ont accompagné et soutenu de près ou de loin. Et oui, elles ont été nombreuses à repartir avec de magnifiques lots. Ou étiez vous ? :D




Nous avons passé des moment inoubliables et ce grâce à :

Emmanuelle Bouiti de Jokkolabs
Marianne Bathily, Arnaud Satsa et Demba Gueye d'EXP
Minielle Tall des salons Elle'Emoi
Seynabou Thiam des Yaay.sn
Gaelle Mongo et VIBE RADIO
Awa Seck - Les Moussors d'Awa
Hawo Kane - The casual obs
Maryse de Belle & Re-belle
Niango 
Fatou Diedhiou - Astuces Beauté Africaine

 Et un grand merci également à nos blogueuses officielles qui ont relayé l'événement sur les réseaux sociaux avec le hashtag #JotaayFrolies :

Dieuredieuf également à vous lecteurs et lectrices et nous vous disons à la prochaine édition ! Et au fait, il ne reste plus que deux jours pour voter pour notre nomination au Blog&Digital Awards. Si vous le l'avez pas encore fait, cliquez ICI !

Mahité.